Tea Time !

Mis à jour : mars 24

Et si on parlait de thé !

J’ai partagé cette petite « astuce » il y a quelques mois, puis récemment dans le podcast d’Aurelia, @afleurdepot_podcast

Depuis, le sujet a été partagé, controversé mais vous êtes tellement nombreux à m’en parler que je vais rentrer un peu plus dans les détails et répondre à vos nombreuses questions.


Tout d’abord "C’est quoi le thé ?"

Il existe toutes sortes de thé , le blanc, le noir, le vert, le oolong, ou le fumé. Tous issus de la même plante, le Camellia Sinensis. Seul leur traitement après la récolte diffère et procure des goûts différents plus ou moins prononcés.

Le thé contient divers minéraux, du fluor, des hydrates de carbone... etc. mais je ne compte pas vous perdre avec des noms qui n’auront aucun intérêt pour la suite de l’expérience, ce qu’il faut retenir, c’est que ce sont de bonnes choses.


Je ne bois que du thé bio, peu importe la variété, que je laisse infuser un certain temps en fonction de ses caractéristiques et du goût souhaité.

Pourquoi du thé bio ? Tout d’abord parce que je préfère les goûts proposés, et aussi parce qu’ils sont exempts de pesticides et autres produits que je n’ai pas envie d’ingérer.

Je les achète en vrac, parce que j’aime remplir mes petits sachets, et avoir un impact beaucoup plus respectueux sur la planète.

Mon grand coup de coeur du moment, c’est un thé « oloong à la châtaigne »


Avant de continuer sur la partie « test », ce qu’il faut savoir :

- Il existe des études prouvant les vertus du thé sur l’humain

- Il n’existe AUCUNE étude SCIENTIFIQUE prouvant que le thé est néfaste pour les plantes, et à ce jour aucune prouvant les bienfaits, simplement des retours d’expérience, que les choses soient bien claires.

- Le thé ne change en rien la composition et le pH de l’eau


D’ailleurs, connaissez vous la teneur en pH de l’eau que vous donnez à vos plantes ? Ou celle des pluies tropicales dans leur milieu naturel ? Ou encore celle de vos récupérateur d’eau de pluie ?

Dans un réseau domestique, l’eau issue des centrales est contrôlée. C’est le brassage qui oxygène l’eau et la rend buvable. Une eau non brassée verra son pH baisser de façons assez rapide, comme un étang par exemple. À contrario l’eau de mer a un pH plus haut (basique) grâce au mouvement des vagues.



Ph mètre de précision Tunze 7070/2


Attention, j’ai sorti le pH mètre de compétition que j’utilisais en aquariophilie marine, préalablement étalonné)

Tests effectués :

Eau du robinet 7.01

Eau de forage 7.41

Fond de tasse de thé, d’un thé fait à partir de l’eau de forage 7.16


Bon revenons à nos moutons parce que la on se croirait un peu trop à l’école, et c’est pas drôle !


MAINTENANT ON TESTE ! :

Tout à commencé il y a 1 an et demi dans mon petit atelier, ou je n’avais pas de point d’eau, et un pilea souvent desséché. J’ai commencé à lui mettre tous les jours le fond de ma tasse de thé froid

En quelques mois, Mr Pilea est devenu un pilearbre


Evolution entre le 29.09.18 et le 01.07.19


La tige est devenue un tronc et il a poussé, poussé... Et se porte maintenant très bien (et cela même depuis l’arrêt du thé car je tourne régulièrement pour changer de plante)


Je me suis alors demandé, est ce le thé ou juste une croissance classique ?

Il a donc fallut que je teste à nouveau !


La seconde partie du test fut sur 2 philodendrons Pink Princess (oui j’aime les défits, et la, il valait mieux ne pas se rater ).

Une plante âgée de 10 feuilles (sympa de compter en feuilles ) et une de 5 feuilles.

A l’automne ils sortaient tous les 2 une feuille par mois. Qu’elle ne fut pas ma surprise au bout de quelques semaines de « thé-rapie » de voir une nouvelle feuille, puis une autre, et encore une... 2 feuilles la même semaine !

J’avais le coeur rempli de paillettes et de pink princess !!


J’ai fait un 3eme test, cette fois si sur un philodendron verrucosum reçu le 15 octobre, il comptait 8 feuilles à son arrivée.

Le voici le 12 décembre 2019, il comptait 15 feuilles



Le voici maintenant, avec ses 21 feuilles

Philodendron Verrucossum - photo prise le 15.02.20

Cette fois ci je ne suis plus en mesure de me poser la question, c’est une certitude pour moi, le thé aide non seulement à la croissance de la plante, mais aussi à son bon développement.

Ce philodendron verrucosum sort ses feuilles 4 par 4, elles sont toutes plus grosses les unes que les autres, et son tronc nettement plus épais.



ATTENTION TOUT DE MÊME :

Rappel, j’utilise uniquement un fond de tasse de thé bio, tous les soirs, cela ne remplace pas l’arrosage classique de mes plantes. C’est un petit plus.

Je ne fais pas d’arrosoir de thé infusé une nuit complète.

Et en dehors de ce petit plus, je parle de plantes maintenues dans de bonnes conditions, luminosité, humidité, terreau et pot adapté... ect


Enfin pour conclure

Je ne suis ni chimiste, ni botaniste, ni scientifique, et je n’essaye pas d’y jouer. Je me base uniquement sur des faits authentiques constatés par MES soins.

Il n’existe pas de magie dans les plantes, bien que la nature en soit une a elle toute seule.

Il n’existe pas de mains vertes, il suffit d’être passionné et attentif à ce qui nous entoure. Je laisse la science infuse aux autres et me contente de ne faire infuser que mon petit thé du soir.


#teamthedusoir

#the_rapie

#lagreenistametduthedansmavie

Belle journée les amoureux des plantes

L'ATELIER

La Greenpottery

24 G avenue Germaine Richier

Les Jardins du village

13450 Grans

S'ABONNER
  • Facebook
  • Instagram
AIDE

© 2019 par La Greenpottery

0